1PLIKÉ140, au sein de la scène Clamartoise

Au cours du XVIIe siècle, Louis XIV découvre les petits pois, qu’on lui rapporte d’Italie. Charmé par le goût de ces graines vertes, le Roi-Soleil décide d’en planter à Versailles, ainsi que sur le Plateau de Clamart, un lieu riche en agriculture. Les petits pois de Clamart acquièrent alors une renommée, puisqu’ils deviennent rapidement un produit de luxe, réservés aux personnes fortunées. Cette effervescence autour de ces pois cultivés leur attribue une appellation: « à la Clamart », qui désigne une garniture composée de petits pois et d’artichauts, accompagnée par une viande.

Aujourd’hui, la ville des Hauts-de-Seine est devenue une terre fertile en matière de rap, où les artistes éclosent au fil du temps. Quand on allie les termes « rap » et « Clamart », l’artiste qui nous vient premièrement à l’esprit est généralement PLK, aujourd’hui devenu une véritable tête d’affiche. Cependant, il n’est pas le seul résident de la ville de la petite couronne à user de sa maîtrise rapologique, pour faire parler de cette dernière.

En effet, depuis quelques mois, un jeune rappeur du nom de 1PLIKÉ140 fait de plus en plus parler de lui. Il enchaîne les succès sur sa série de freestyles intitulée Freestyle Bâtard, qui reprennent les codes de la Drill UK. Il s’accapare de ce mouvement pour nous livrer une musique crue et imbibée de vécu. Retour sur un jeune talent du rap clamartois.

Clamart dans le sang

La première chose qui saute aux yeux lorsque l’on prend connaissance de la musique du jeune homme, c’est bien son pseudonyme. La référence est assez explicite lorsque l’on connaît un minimum la ville des Hauts-de-Seine, puisque son code postal est 92140. Dès les premiers instants, on peut clairement identifier l’importance que le rappeur porte à l’égard de sa ville. On ressent une envie presque viscérale de représenter son environnement (« 9.2.1.4.0 sur le pochton, y’a que la ville que j’dédicace », dit-il dans Cruel).

Le rappeur est domicilié à la cité de la Plaine, qui se situe dans le « Petit-Clamart », au sud de la ville. Dans ses textes, il nous décrit son quotidien, mêlé de vente de stupéfiants et de confrontations avec la police.

Des thématiques, en somme, plutôt « classiques » dans le paysage rap, mais le jeune MC en parle d’une manière bien à lui. En effet, la violence de ses textes n’est que le reflet de la réalité, une rude réalité qui l’a endurcie (« Tu t’es fait mêler, c’est ça la vie », ou encore « Et la vie est cruelle, quand ton corps finit dans une ruelle », clame-t-il dans le morceau La Vie). 

Les briques rouges ardentes qui composent les immeubles de sa cité sont représentées à travers tous ses clips, qui sont réalisés par Nefast140 (encore une fois, la particule « 140 » est présente dans les pseudonymes de son entourage). Ces mêmes briques ont aussi leur place dans le nom de la structure autour du jeune rappeur, 140Bricks. Derrière 1PLIKÉ140, c’est une réelle équipe qui puise sa force dans son quartier.

De plus, pour annoncer sa première mixtape intitulée 1PLIKTOI, il publie une vidéo sur Instagram qui retrace la livraison de son projet à travers les rues de son quartier, dans une interface cartographiée, et qui laissait entrevoir la tracklist, ainsi que les noms des beatmakers. Encore une fois, la ville des Hauts-de-Seine est représentée sous toutes ses formes.

Un avenir prometteur

Fort de l’engouement qu’il y a autour de sa personne, le rappeur alto-séquanais est bien entouré pour donner son plein potentiel. En effet, du côté des productions de son premier projet, on retrouve, entre autres, Binks Beatz aux commandes sur la majorité des titres, mais aussi Myth Syzer et Sam Tiba, qu’on ne présente plus. Les beats sont millimétrés afin d’épouser parfaitement les flows du rappeur, ce qui nous offre des morceaux peaufinés, agressifs et poignants. Il est important de noter qu’il travaille avec le fleuron des producteurs dès son premier projet, ce qui est une belle prouesse pour quelqu’un dont les premiers morceaux sont âgés de moins d’un an. Cette effervescence autour de lui n’est pas le fruit du hasard, mais bien le résultat d’un travail acharné.

De plus, 1PLIKÉ fera partie du projet nommé Carbozo, qui devrait voir le jour dans les mois prochains. Notre MC clamartois se retrouvera aux côtés de Ninho, Leto, Koba LaD ou encore Alonzo. Cette compilation sera donc l’occasion pour lui de confirmer davantage son statut de rappeur à suivre et de sûrement s’ouvrir à une plus large audience, aux côtés de toutes ces têtes d’affiches.

D’autres artistes à suivre

La ville du 92 abrite moult rappeurs en son sein, comme par exemple SDM. Originaire de la cité des 3F, située non loin de la cité de la Plaine, il fait de plus en plus parler de lui, si bien qu’il vient fraîchement d’entrer dans l’écurie 92i. Il est d’ailleurs à l’origine des morceaux Jack Fuego, en featuring avec PLK, ainsi que de La Zone, titre où il est accompagné de Booba. Ses récentes réussites nous prouvent qu’il est capable de faire de grandes choses à l’avenir et qu’il possède un entourage qui ne peut que le faire avancer et le tirer vers le haut.

Ensuite, un jeune rappeur du nom de BLK140 fait vibrer les briques de sa cité avec sa série de freestyles sur Instagram, du nom de Alibi. Il est d’ailleurs proche de Ninho, puisqu’il l’accompagne lors de ses concerts et il est par ailleurs signé sur le label Mal Luné Music. La liste des rappeurs clamartois est encore longue, Menavor, Gum… Tous font leur petit bonhomme de chemin, et ce que l’on peut dire, c’est que le rap clamartois à de beaux jours devant lui. En espérant qu’on pourra parler d’un rap « à la Clamart » dans les prochaines années.

à propos de cette culture

Laisser un commentaire

Back To Top