Dans le viseur #02 Jewel Usain, BGL & Antha

Nous voici de retour pour un nouvel article consacré à la playlist Dans le viseur. Depuis quelques temps, on vous propose de mettre en avant des artistes talentueux qu’on a “dans le viseur”. Ici, nous mettons un coup de projecteur sur Jewel Usain, BGL ainsi qu’Antha. 

https://sdz.sh/0hfopt

Jewel Usain

Il est probablement l’un des noms à retenir. Si vous n’allez pas écouter la musique de Jewel Usain, alors c’est sa musique qui viendra à vous dans les prochains mois. Tous les indicateurs semblent être au vert pour cet artiste originaire d’Argenteuil. Il compte actuellement plus de 100 000 vues sur son dernier clip Bruce Lee et un million de streams pour Skateboard. Mais attention, si la musique de Jewel Usain semble prendre une ampleur tout autre depuis 2 ans, sachez qu’il n’est pas un débutant dans le milieu. Il sort en 2011 sa première mixtape L’étranger à domicile et en 2013 son premier EP Débranche ma conscience, suivi de La rage au ventre en 2015 et Préquel 99 en 2017. 

Jewel Usain a donc déjà quelques projets à son actif, ce qui lui aura valu la possibilité d’aiguiser sa plume pendant toutes ces années. Il va petit à petit devenir un lyriciste talentueux. Ce n’est pas pour rien qu’il décidera de débuter sa première mixtape sur l’instrumentale de Renegade de Jay Z et Eminem. Mais le hip-hop n’est pas tout dans la musique de Jewel car il va également mettre en avant son amour pour la soul dans cette première mixtape avec Quand le hip-hop rencontre ma soul. Bien que les sonorités de ses sons évoluent en accord avec leur époque, la soul restera omniprésente dans ses projets futurs. 

De projets en projets, la musique de Jewel s’assombrit et s’approfondit. L’introduction débranche ma conscience de l’EP du même nom en est une très bonne illustration.

Nouvel épisode mais même histoire, ma sociabilité diminue
Pour un misérable 10 000 vues,
j’passe plus de temps sur la feuille qu’avec la mif pourtant n’ai écrit ce morceau en 10 minutes. 

Jewel poursuit son parcours, ses projets se développent et s’enrichissent. Cela se ressent dans La rage au ventre qui est une référence au film du même nom. L’histoire d’un boxeur qui doit se battre malgré le fait que les gens le pensent fini. C’est cet état d’esprit que le rappeur essaye de retranscrire dans l’album. Un album qu’il sort à l’âge de 26 ans, âge considéré parfois comme avancé pour percer dans ce monde où la jeunesse dicte les règles. De plus, son amour du storytelling se fait à nouveau ressentir dans ce projet. Il avait déjà touché à ce style auparavant notamment avec Triste décembre & L’étoile et l’araignée. Cette fois-ci, ce sont les différents interludes de l’album qui forment ensemble un storytelling, où le rappeur se retrouve en proie avec un vautour de l’industrie. Jewel va donc ensuite sortir Préquel 99, projet plus court mais qui continue à s’inscrire dans son évolution permanente et grandissante. 

Cette évolution va très certainement prendre une toute autre ampleur dans les prochains mois. Pour pouvoir aborder ce virage et franchir un nouveau palier, Jewel Usain décide de partir quelque temps au Japon. C’est d’ailleurs là-bas qu’il a décidé de clipper son morceau skateboard qui a ensuite été très bien accueilli par le public lors de sa sortie. Le son Bruce Lee (à retrouver dans la playlist) nous démontrent que l’artiste a bel et bien décidé de franchir un cap supplémentaire. On ressent dans la réalisation de ce dernier morceau que Jewel l’a bel et bien franchi et qu’il est fin prêt à conquérir un public plus large avec son futur projet qui ne devrait pas tarder à voir le jour. Affaire à suivre donc.

BGL

Si le nom de BGL ne vous évoque pas encore grand-chose, peut-être l’avez-vous déjà aperçu dans les Rap Contenders, cette ligue de rap-battle devenue incontournable au fil des années. Le talent de BGL n’est pas à prouver quand on sait qu’il est passé de la ligue Punch Airline, du “RC Espoirs” au RC en moins d’un an. Et même si BGL s’avère être un excellent Battle-Mc, comme le prouvent ses deux battles, sa musique mérite également une attention toute particulière. Nous vous avions proposé l’écoute de Zone dans lequel BGL oscille entre couplet, refrain chanté et couplet rappé. Il réitère l’exploit dans son avant-dernier son intitulé Stone. Si la qualité de ces deux morceaux n’est pas à prouver, c’est également le cas de ses deux projets précédents ; Rapsodie sorti en 2018 et Chrysalide sorti en 2019. 

Le premier atout de BGL se situe certainement dans sa voix sombre, grave et profonde grâce à laquelle il arrive à performer dans différents flows. Tout d’abord BGL chante, mais a également toute une panoplie de mélodies à proposer dans ses projets ainsi que des refrains efficaces comme on a pu le constater sur son dernier morceau Indécis. Si BGL semble avoir des prédispositions dans le chant, force est de constater qu’il est également un rappeur qui sait admirablement bien placer ses flows. Le son Zone est en fait un bon résumé de ce qu’il est capable de faire. Une musique variée.

La qualité d’un rappeur réside souvent dans la qualité de ses textes. Ceux de BGL répondent à ce critère et c’était déjà le cas dans son premier projet Rapsodie dans lequel il abordait plusieurs thématiques intéressantes dont la religion dans le morceau Guerre et Paix où il entame un questionnement sur les différentes croyances et l’utilisation malheureuse que certains en font. En Novembre 2019, BGL remet le couvert avec Chrysalide. Projet qui symbolise donc l’état intermédiaire avant l’éclosion de l’artiste.

Va-leur dire que j’suis bientôt sorti de ma chrysalide, 
J’ai créé mon propre créneau, j’ai plus besoin que n’importe qui valide

Dans ce projet, BGL va à nouveau faire part de sa technique et de sa capacité à poser sans le moindre problème avec notamment Adamantium. La même année, BGL va sortir le son Ice-Berg accompagné de son clip qui a eu un très bon accueil de la part du public. Le clip compte à présent plusieurs dizaine de milliers de vues, preuve que l’artiste se dirige de plus en plus vers son éclosion. 

Ces derniers temps, il semble y avoir de plus en plus d’animation du côté de l’artiste qui vient, comme dit précédemment, de sortir trois nouveaux morceaux disponibles sur toutes les plateformes de streaming. Nous devons donc nous attendre à ce que BGL nous annonce la sortie d’un nouveau projet très prochainement. Ce qui est certain, c’est que nous aurons cette future sortie dans notre viseur. 

Antha

Elle a fait son entrée dans la playlist dans le viseur mais attention, Antha n’est pas une débutante dans le monde de la musique. En effet, vous avez peut-être déjà entendu sa voix en écoutant le groupe Orties qu’elle formait avec sa sœur Kincy. Ce groupe axé Rock-Gothique va prendre petit à petit un virage rap par et collaborer avec certains acteurs du hip-hop dont notamment celui qu’on ne présente plus, Alkpote. Après avoir connu un succès plus qu’honorable, le duo Orties prend fin en 2016. 

Antha va sortir son premier album solo SPLEEN en 2019 dont le son EMERAUDE RUBIS SAPHIR que nous vous avons proposé dans la playlist Dans Le Viseur est un extrait. Ceux qui auront apprécié la musique d’Orties pourront trouver leur bonheur dans l’univers déconcertant et enivrant d’Antha. Montez dans la barque et naviguez en compagnie de cette artiste talentueuse sur les eaux du styx qui n’est rien d’autre qu’un des fleuves et points de passage de l’enfer dont elle fait souvent allusion. Même si Antha retranscrit son univers gothique et sombre dans ses textes, il s’avère que ceux-ci sont parfois en parfait décalage avec les prods sur lesquels elle pose. L’un des exemples les plus frappants est probablement les Algues dont la prod. ; digne d’un son de club, contraste avec le contenu du texte. Ce sont ces décalages qui font d’une artiste comme Antha, qui cultive pourtant la noirceur une artiste haute en couleur. 

Si nous devions faire le champ lexical de l’album et de son univers,vous auriez probablement comme résultat : Sexe, Drogue, Enfer, Christ, Nuit et bien évidemment la mort qui colle bien avec le côté fataliste qui ressort à l’écoute de cet album. Si Antha est Dark c’est tout simplement parce que le monde qui l’entoure est sombre et violent. Nous pourrions la comparer à un aimant qui s’emparerait du mal qui gangrène le monde pour le retranscrire dans sa musique. La mort qui est omniprésente dans le projet et dans l’univers d’Antha n’en est pas pour autant une fascination mais apparaît plutôt comme une peur et une hantise à laquelle Antha n’échappe pas. 

L’écriture d’Antha relève de la poésie. Il y a dans ses vers un aspect Baudelairien qui en ressort et ce n’est pas un hasard quand on sait que le nom de groupe Orties fut inspiré des Fleurs du mal du même auteur, tout comme le nom de l’album Spleen. Les textes d’Antha sont également truffés de références, ceux-ci sont parfois très subtiles comme celle au poème de François Villon Ballade des dames du temps jadis avec la phrase « Mais où sont les neiges d’antan ? » dans EMEREAUDE RUBIS SAPHIR. Les influences rap d’Antha se font ressentir dans le son FRA ANGELICO qui a récemment été clippé. Ce côté poétique contribue au mystère qui entoure l’artiste. La plupart de ses textes mettent en scène des destins tragiques dans lesquels elle se met en scène sans savoir si elle s’inspire de faits vécus. De plus, comme certaines œuvres poétiques, ses textes peuvent être aisément sujet à interprétation. Elle fait donc partie des artistes que l’on réécoute. 

Tout ça est mis en musique par le biais de l’autotune. Actuellement, beaucoup de rappeurs l’usent tout en essayant de le masquer à l’inverse d’Antha qui l’utilise de façon presque excessive.. Mais le truc, c’est que ça fonctionne. C’est cette même autotune qui contribue à cet effet triste et chaotique. Antha semble aujourd’hui plancher sur de nouveaux projets. 

Rendez-vous très vite avec d’autres artistes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back To Top