Cul7ure

Rechercher

Josman, le perfectionniste

Photo de l'article : Josman, le perfectionniste

Écrit le 25 juin 2019 par Thibault dans Portraits

Depuis son enfance, Josman est passionné par la musique. Originaire de Vierzon, c’est avec sa grande sœur qu’il se plonge dans le hip-hop. Josman se découvre une réelle passion et décide d’utiliser l’ordinateur familial pour commencer à écrire et enregistrer ses premiers textes.

Quelques années plus tard, il décide de s’installer en région parisienne, plus précisément à Aubervilliers ; Paris lui offre alors un nouveau terrain de jeu pour sa musique. Une fois les cartes en mains, Josman va participer à de nombreux open mics afin de faire ses preuves et exprimer son talent à travers le micro. Très vite sa plume et son flow font la différence, il sort victorieux de nombreux concours et arrive même premier d’End Of The Weak en novembre 2013, un tremplin de hip-hop mondial.  Le rappeur se fait ensuite repérer lors de son passage dans l’émission Master Class avec Orelsan.

Avec un « CV » bien rempli, Josman saute dans le grand bain du rap game et sort alors un premier projet Echecs postifs en 2015 dans lequel le rappeur nous propose une première carte de visite. Les beats assez simplistes permettent de mettre en avant son écriture et son flow ; déjà bels et bien présents. Avec 9 titres, Josman nous plonge rapidement dans son univers, celui d’un homme mélancolique qui rappe sa vie.

Ensuite, arrive Matrix en 2016, où nous ressentons vite que Josman prend plus de liberté que dans le projet précédent avec l’apparition du vocodeur et un bon nombre d’ad-libs. Le titre éponyme de l’album montre que Josman est prêt pour entrer dans la compétition.

Tout au long de ce projet, nous pouvons voir un Josman déterminé, mélancolique avec des prod sombres et parfois oldschool. C’est avec le son Dans le vide et un refrain très efficace que Josman touche une nouvelle cible, celle-ci beaucoup plus large.

Le morceau montre l’ambition du rappeur avec un clip très esthétique. On retrouve un Josman dans sa vie de tous les jours, celle d’un charbonneur et à côté celle d’un mec qui profite, fait le vide après avoir potentiellement réussi. Josman nous transmet son envie de vivre “la vie de rêve” et d’atteindre les sommets.

Avec un projet par an et une productivité débordante, Josman continue de développer et de partager son univers. C’est en 2017 qu’il sort le projet 000$ et s’impose plus que jamais en tant qu’artiste.

Josman avance à toute vitesse, il monte dans les tours en proposant un rap sincère avec des rimes tranchantes et structurées.

J’rêve de la vie que j’vivrai ; j’meurs vrai si j’vis vrai ;

J’vais tout baiser, j’le sens, j’en suis si près

Josman – La Cage (NSM)

Par exemple, le morceau Vanille met une grosse claque et montre que le rappeur a gagné en maturité. Un piano à la prod, une élocution claire et des punchlines qui font l’effet d’un uppercut, Josman arrive à être incisif avec des propos puissants.

Il veulent qu’on soit comme des moutons, qu’on obéisse deux par deux
Mais fuck un berger, l’Homme ne peut être guidé que par Dieu

Josman – Vanille

Enfin sort J.O.$. Pour son premier album, Josman nous propose un concentré de savoir-faire entre punchlines, flows, des changements de rythmes efficaces, lesprods ; tout y est pour que le projet installe définitivement le rappeur dans l’industrie. 

Tel un guerrier sur le champ de bataille, c’est avec une hargne et une volonté de vaincre qu’il commence son album avec les sons Fucked Up 3 et Loto. Ces deux sons nous confrontent directement aux qualités du rappeur. Josman réussit à pondre un projet complet et éclectique.

Comment vous parler de Josman sans porter une attention particulière à EazyDew ; homme de l’ombre et producteur de Josman. À deux, ils forment un duo très puissant et pour le moment ils ont réussi à se différencier et à donner une cohérence très forte aux différents projets.

De par son originalité et son professionnalisme, EazyDew a également produit pour Lomepal ou encore Roméo Elvis. Entre Josman et EazyDew, c’est l’histoire d’une passion commune entre deux amis qui leurs permet de concevoir la bonne recette.

En tant qu’artiste complet, Josman fait attention à son image et accorde une grande importance à l’esthétique. Pour cela, le rappeur s’est entouré de Marius Gonzalez, responsable de la partie visuelle de la carrière de l’artiste. Dès le début et avec les moyens du bord, Josman et Marius ont laissé place à leur imagination en transmettant des messages forts.

Sur les deux derniers projets, nous pouvons voir des clips plus travaillés dans lesquels la griffe du réalisateur Marius Gonzalez est reconnaissable avec l’utilisation de filtres et de rapides mouvements de caméra. Il ajoute régulièrement des photos au sein même des clips, ce qui donne un effet particulier et plus authentique.

Sur les pochettes de ses projets, Josman est toujours présent souvent flouté comme s’il voulait laisser planer l’incertitude. Pour chaque projet, des couleurs s’imposent sur ses covers. Du orange pour JO$ et du violet pour 00$, en référence à la couleur des billets de 500€

Pour conclure, Josman est un rappeur en constante progression. Avec un projet par un an et son dernier album, on peut se demander si Josman a atteint son dernier niveau d’évolution ou s’il sous réserve encore de belles surprises. Persévérant et travailleur, le rappeur communique peu et se fait assez discret en privilégiant le discours de sa musique. Les femmes et la weed sont d’ailleurs des thèmes très récurrents dans ses sons. Ces derniers lui permettent de transmettre sa vision, sa réalité. À travers sa musique, ses clips et ses prods, on remarque que Josman est très polyvalent mais qu’il est surtout un réel mordu de musique et qu’il vit pour cet art.

Derniers articles

Image de l'article Triplego : La solution aqueuse

Le soleil est à son zénith, c’est un beau jour du mois d’Août. Vous êtes avec vos amis, dans un appartement frais, mais vous avez décidé de prendre une chaise…

Publié le 30 mars 2020 par dans