Cul7ure

Rechercher

Hamza, le New Michael Jackson?

Photo de l'article : Hamza, le New Michael Jackson?

Écrit le 26 mars 2018 par Thibault dans Portraits

A mi-chemin entre le chant et le rap, Hamza a su gagner sa place dans l’industrie du rap francophone. Originaire de Bruxelles, il fait partie du raz-de-marée belge qui submerge le rap game actuel. De son surnom Sauce God venant d’un beatmaker londonien, Hamza débute dans le rap avec son crew Kilogramme gang, des potes du quartier avec qui il a grandi. C’est en alternant production de beat et gros kickage trap que le groupe sort une mixtape Gotham City Vol 1.

Très vite Hamza se démarque et décide alors de sortir en 2013 son premier projet solo Recto-Verso.

Après un passage à vide le rappeur bruxellois rencontre Dakose, un manager qui lui prête un studio et le relance sur le devant de la scène. Arrive alors sa première mixtape H-24 un projet studio auto-produit qui lui donne une bonne visibilité. Influencé par la trap contemporaine d’Atlanta et de Toronto Hamza devient très productif et pond deux autres projets : Zombie Life et Santa Sauce entre 2016 et 2017.

A la fin de la création d’H-24, Hamza cherche un dj pour se produire sur scène. Il trouve alors celui qui deviendra son plus fidèle acolyte Nico Bellagio. Ils créent ensemble un label JustWokeUp. A cela s’ajoute une signature chez Warner (REC 118) ce qui fut un vrai tournant dans la carrière d’Hamza.

Après avoir sorti 56 sons en seulement 3 projets, le Sauce God décide de prendre du recul et gagne en maturité. C’est avec 1994 (pour son année de naissance) et une certaine expérience musicale acquise qu’il revient pour frapper fort le rap game. Une mixtape remplie de tubes et des prods mélangeant groove et trap.

La cuisine d’Hamza:

Son discours a un peu changé aujourd’hui mais lors d’une interview donnée à Trends il dit : « le but, c’est de faire danser les meufs. ». C’est alors avec une manipulation parfaite de l’autotune et une gestuelle avant-gardiste qu’Hamza marque les esprits et te fait sentir comme sur un petit nuage lorsque ses sons pénètrent dans tes oreilles. Facile à distinguer des autres rappeurs, à partir de l’instant où l’un de ses refrains est entré en vous, il n’en ressortira pas.

A la sortie de 1994, un son a particulièrement attiré l’attention : « juste une minute ». Avec un sample totalement inattendu trouvé en regardant un film, Hamza et Ponko décident de reprendre un classique de la musique algérienne, Ya Rayah de Dahmane El-Harrachi, interprété plus tard par Rachid Taha.

Avec une recette unique, 1994 a su faire monter la sauce et Hamza réussi à conquérir le grand public. Il y’en a pour tous les gouts avec des sons pour faire l’amour (Vibes) et d’autre pour turn up (Jodeci Mob) toute la night. Entre mélancolie, confidences et un autotune bien travaillé, Hamza sort alors son projet le plus abouti jusqu’à aujourd’hui. Sa musique traverse même les continents puisqu’il est repéré et diffusé sur OVO Sound, label et radio de Drake. En découle une rencontre avec Ramriddlz un jeune crooner canadien aux univers très proches d’Hamza. Cette connexion a permis de faire naitre un son El Dorado, le genre de flow à écouter les doigts de pieds en éventail en sirotant une bonne corona.  Vient alors le 24 février 2018 lors de son concert à l’ancienne Belgique, où Hamza annonce une mixtape en collaboration avec Ramriddlz.

Amoureux des prods, le Sauce God a pu s’entourer des étoiles montantes du beatmaking actuel avec Myth syzer, Ikaz Boi et Ponko qui a produit la quasi-totalité des sons sur 1994. Avec un univers bien propre à chacun ils apportent de nouvelles sonorités surprenantes qui font toujours plaisir à entendre. Expérience oblige, Hamza a développé toute une esthétique autour de lui mettant particulièrement en avant sa sape ainsi que le visuel de ses clips. Souvent accompagné d’un splif dans la bouche et d’une atmosphère assez sombre, Hamza se met en scène entre coach sportif et chanteur de cabaret avec un esprit assez old school.

Pour conclure avec 1994, Hamza a probablement laissé une trace dans le rap game francophone. Auteur compositeur et interprète il a su marquer d’une belle griffe la nouvelle génération de rappeur. 1994 est-il un projet qui aura marqué son époque ? Le temps nous le dira. 

Derniers articles

Image de l'article Triplego : La solution aqueuse

Le soleil est à son zénith, c’est un beau jour du mois d’Août. Vous êtes avec vos amis, dans un appartement frais, mais vous avez décidé de prendre une chaise…

Publié le 30 mars 2020 par dans